Se préparer à intervenir

La PREVENTIOn

La prévention comprend l’ensemble des mesures à adopter pour éviter, autant que possible la naissance d’un incendie. Si celui-ci se produit, ces mesures doivent tendre à en limiter leurs effets et à privilégier l’évacuation de l’établissement.
Le service prévention du S.D.I.S. 21, rattaché au groupement des services opérationnels, assure donc l’une des principales missions du SDIS : la Prévention, citée à l’article premier de la loi du 13 août 2004 comme la première mission de sécurité civile dont les sapeurs pompiers sont les acteurs majeurs.
L’implication des SDIS dans les différentes commissions et sous-commissions se sécurité est détaillée dans le décret n° 95-260 du 8 mars 1995 modifié relatif à la commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité.

  • Les missions

L'activité du service prévention est, depuis la réforme des permis de construire du 1er octobre 2007, tournée essentiellement sur les mesures de sécurité appliquées aux E.R.P. tant au niveau des permis de construire que lors des visites périodiques.

Cependant, l'activité du service prévention ne se limite pas seulement à ce secteur et concerne également :

- Les études concernant les habitations et les établissements relevant du Code du Travail (permis de construire, conformités)

- des réunions :

- avec les maîtrises d'ouvrage, d'œuvre dans le cadre des études de permis de construire, mise en sécurité, mise en conformité,
- avec des services d'état : préfecture, de collectivités territoriales (conseil général, conseil régional, mairies …),

- des actions de formation,

- des présidences de jury d'examens des personnels SSIAP,

- des avis techniques sur des concours d'architectes.

  • Travaux réalisés dans le cadre des ERP : études et visites

- Permis de construire, autorisations de travaux, déclarations préalables, … :

Chaque dossier transmis au service par les services instructeurs (DDT, service de l'Urbanisme, …) fait l'objet d'un avis de M. le Directeur Départemental des Services d'Incendie et de Secours en tant que rapporteur auprès des commissions de sécurité lorsqu'il s'agit d'un E.R.P.

- Les manifestations :

Des avis sont également sollicités généralement par les maires sur l'organisation de manifestations : foires, salons, ventes au déballage, concerts, spectacles, etc…

- Etudes diverses :

Des études sont également menées pour répondre aux diverses questions posées par des élus, des particuliers, des administrations, etc…, relatives à la prévention contre l'incendie, la défense contre l'incendie, l'interprétation et l'application des dispositions réglementaires.

- Visites périodiques, contrôles, réception

- Les prévisites, les visites techniques :

Chaque visite d'E.R.P. par la commission de sécurité est précédée d'une prévisite effectuée par le rapporteur, accompagné de l'exploitant.

Cette pratique permet une meilleure approche de la prévention de l'établissement.

L'instauration d'un dialogue constructif entre le préventionniste et l'exploitant facilite la justification, l'argumentation et la compréhension des prescriptions formulées. L'exécution anticipée de ces prescriptions avant le passage de la commission de sécurité est un objectif prioritaire.

Cette prévisite facilite le travail des commissions de sécurité avec la présentation lors des réunions d'un compte-rendu accompagné d'un descriptif de l'établissement où les observations et les avis du rapporteur peuvent être étayés d'une analyse de risques simple mais professionnelle, crédible car réaliste.

Cette manière d'agir favorise et améliore la formation technique et l'analyse du préventionniste.

- Les visites de chantier :

Les visites de chantier par la commission de sécurité restent peu fréquentes. Non officielles, elles sont effectuées soit :

· sur demande du maître d'ouvrage, du maître d'œuvre, du bureau de contrôle ou d'une entreprise
· à l'initiative du préventionniste pour découvrir, connaître le bâtiment tout en s'assurant du respect des dispositions réglementaires.

 

 

La PREVISIOn

 

  • Présentation

« Si vis Pacem, Para bellum »
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Ces quelques mots peuvent à eux seuls expliciter la philosophie du service prévision, maillon de la chaîne indissociable Prévention-Prévision-Opérations.

La prévision est en effet la discipline qui regroupe l'ensemble des mesures propres à déceler un accident dès son origine (prévision technique) et à permettre la mise en place logique, coordonnée et rapide des moyens d'intervention destinés à y faire face (prévision tactique).

Cette définition se voit complétée par la précision du Règlement Opérationnel (R.O. du S.D.I.S. 21 effectif depuis le 01/06/2007) qui explicite dans son article 3.3 les missions du service prévision qui comprennent :

- la participation à la réalisation des plans d'urgence
- l'examen des dossiers d'installations classées
- la confection des plans de secteur, de réseau, d'établissement répertorié ou autres
- l'étude de la défense des communes et des établissements contre l'incendie
- l'étude des risques de Sécurité Civile
- la cartographie.

  • Organisation

Au sein du S.D.I.S. de la Côte d’Or, le service prévision, remplit plus particulièrement les missions suivantes :

- Le bureau D.E.C.I. (Défense Extérieure Contre l’Incendie), définit et met en place le cadre de la connaissance du parc hydraulique (poteaux incendie, réserves…) à disposition des intervenants, du C.T.A.-C.O.D.I.S. (Centre de Traitement de l'Alerte – Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours) et des préventionnistes. Il traite les portés à connaissance pour les P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) et cartes communales, il participe également aux réunions de conception pour les communes dont la D.E.C.I. est problématique. Le bureau assure le conseil technique aux lotisseurs et aménageurs pour l’accessibilité et la D.E.C.I. de leurs zones résidentielles.

- Le bureau I.C.P.E. (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement), a en charge la connaissance des risques industriels spécifiques. Il intègre les concepts de prévision dans les grands dossiers d'infrastructures (tunnels, chemins de fer, autoroutes,...), réfléchit, encadre et propose les évolutions des méthodes opérationnelles face aux risques industriels ou d'infrastructures. Il participe également à l’étude des dossiers de demande d’autorisation d’exploiter et des permis de construire des différentes I.C.P.E. et assure un conseil technique auprès des industriels. Il travaille en collaboration avec d’autres services comme la D.R.E.A.L. (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) et la D.S.I. (Direction de la Sécurité Intérieure) de la préfecture de Côte d’Or.

- Le bureau cartographie, a en charge la conception, la production et la diffusion des documents de planification opérationnelle afin de favoriser l'intervention des secours. Il réalise des plans d’ETAblissement REpertorié (ETA.RE.) qui sont des plans d’intervention dans des établissements identifiés à risque. Il conçoit également des parcellaires des communes contenant des informations « métiers » tel que les points d’eau, ou les établissements à risques afin de faciliter l’intervention de secours. Il élabore des cartes thématiques lors de manifestations, travaux… Il produit également des documents pour l’élaboration du Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques (S.D.A.C.R.). Ce document majeur dresse l'inventaire des risques de toutes natures pour la sécurité des personnes et des biens auxquels doit faire face le service d’incendie et de secours en Côte d’Or, et détermine les objectifs de couverture par ce dernier.

 

Haut de page