Ressources et moyens

les personnels

Avec près de 1600 agents, le SDIS de la Côte d’or est un établissement public atypique : cartographes, prévisionnistes, juristes, photographes, médecins, opérateurs CTA, mécaniciens, pharmaciens, informaticiens, psychologues, vétérinaires, gestionnaires... en tout, ce sont plus de 120 métiers différents qui sont dénombrés. Cette diversité étendue de compétences et de métiers est concentrée au sein du SDIS 21 afin de permettre aux sapeurs-pompiers d’exercer leurs missions sereinement avec une efficacité maximale.
Aux côtés des sapeurs-pompiers, hommes et femmes qui possèdent une palette étendue d’activités et assurent tous les jours notre sécurité, les Personnels Administratifs et Techniques (PATS), remplissent de nombreuses missions de soutien, de la mise en œuvre de la commande publique au contrôle juridique. Ils assurent notamment : la gestion des systèmes d’information, des bâtiments, des finances, des ressources humaines, ainsi que le maintien en condition opérationnelle du matériel informatique, des transmissions, ou encore celle des engins et des équipements de protection individuelle. Les sapeurs-pompiers sont quant à eux formés pour être de véritables techniciens de la prévention et des secours, pour faire face à la fois à l’évolution des risques et aux exigences croissantes de la société en matière de protection et de sécurité.
Cette complémentarité concourt à assurer une distribution des secours de qualité  aussi équitable que possible sur l’ensemble du département.

Des statuts différents mais un seul objectif : participer à la réussite de l’acte opérationnel

  • Sapeurs-Pompiers  Professionnels (SPP) sont des agents de la Fonction publique Territoriale dont le recrutement initial se fait par voie directe ou de concours. Devenir SPP
  • Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV) sont des citoyens qui, en parallèle de leur profession ou de leurs études, ont choisi de conserver une disponibilité suffisante pour participer aux missions des sapeurs-pompiers. Ils sont indemnisés en fonction du niveau de leurs responsabilités et de la fréquence de leurs activités. Devenir SPV
  • Personnels Administratifs et Techniques (PATS) sont des agents de la Fonction Publique Territoriale dont le recrutement initial se fait par voie de concours ou par engagement contractuel.  Devenir PATS

 

  En chiffres...

 

Au 31 décembre 2012, le SDIS 21 comptait :

  • 292 sapeurs-pompiers professionnels
  • 1255 sapeurs-pompiers volontaires
  • 71 personnels administratifs et techniques

Soit un total de 1590 agents.

La moyenne d’âge s’établit à 36 ans sur l’ensemble de l’établissement (40 ans pour les SPP, 35 ans pour les SPV et 42 ans pour les PATS).

Les femmes représentent 3% de l’effectif sapeur-pompier professionnel et 16% de l’effectif volontaire. Pour les personnels administratifs et techniques, elles représentent 61% de l’effectif.

les materiels

Les engins :

 Le SDIS 21 dispose d’un parc d’environ 450 véhicules, comprenant :
   -  les engins courants dédiés aux missions quotidiennes (lutte contre l’incendie, assistance aux victimes, protection des biens, ...) tels que le :

  • Véhicules de secours et d'assistance aux victimes (VSAV)

  • Fourgons pompe tonne (FPT)

  • Camions citerne rural (CCR)

  • Véhicules tous usages (VTU)

  • Echelles aériennes (EPS/EPA/EPSA)

  • Véhicules de secours routier (VSR)

 

- les engins spécialisés tels que :

  • les véhicules de commandement (1 Poste de commandement  de site et 2 postes de commandement de colonne),

  • les véhicules des sections spécialisées (VPL, VIMP, CESD, …)

  • les engins de soutien et d’appui (CEARE, CEAP, CEEM, CEDA, ….)                                                                                                               

Les matériels opérationnels

Pour remplir leurs missions variées, les sapeurs-pompiers sont également dotés de tenues et d’équipements performants faisant appel aux dernières innovations technologiques (tenue de protection de feu, caméra thermique pour voir dans les volumes enfumés, détecteur de gaz toxiques, tronçonneuse multi-matériaux) leur offrant des garanties de sécurité et d'efficacité opérationnelle.

Les moyens de communication : informatique et transmissions

Pour coordonner l’activité opérationnelle, le SDIS dispose de réseaux radioélectriques établis sur les fréquences définies par le ministère de l’intérieur.

Chaque activité au sein du SDIS nécessite également un environnement informatique adapté : logiciels, progiciels de gestion, réseaux informatiques et téléphoniques.

Le fonctionnement quotidien et optimal de ces moyens de communication est notamment assuré par les personnels du GSIC.

 

  En chiffres...

 

  • Engins opérationnels : 450 véhicules
  • Matériels opérationnels : plus de 12 500 équipements de protection vestimentaires, 250 détecteurs de gaz, 200 lots de sauvetage et échelle, 600 appareils respiratoires et 1500 bouteilles d’air.
  • Informatique :  450 postes utilisateurs ; 20 serveurs physiques et 80 virtuels ; 35 applications de gestion
  • Téléphonie : 150 lignes téléphoniques ; 510 terminaux téléphoniques fixes (postes et fax)et 90 terminaux GSM  ; 50 accès xDSL ou fibre(VPN haut débit)
  • Transmissions : 2600 bips ; 700 postes radio Antarès (mobiles et portatifs) ; 45 automates d’alerte dans les centres 

Les moyens financiers : Une politique budgétaire rigoureuse

Depuis plusieurs années, la stratégie financière retenue par le Conseil d’administration de l’établissement public, en concertation avec le Département, a permis de conforter les grands équilibres du budget du Sdis et cela malgré l’augmentation des charges de fonctionnement due à de nombreux changements législatifs et réglementaires.

La gestion budgétaire du SDIS se caractérise par les actions suivantes :

  • l’instauration d’une culture d’optimisation systématique des moyens et de l’organisation

  • l’approfondissement d’une culture d’évaluation par la pérennisation d’outils et d’indicateurs destinés à faciliter et à rendre plus performant le pilotage de l’Établissement

  • le développement d’une politique de mutualisation des moyens engagée avec le Conseil général, d’autres collectivités et les autres Sdis

  • la poursuite d’une logique de gestion pluriannuelle des investissements.

 

  En chiffres...

 

Le budget 2013 s’élève à 45,301 M€ dont 0,994 M€ au titre des reports.

Les dépenses de fonctionnement s’établissent à 33,220 M€.

Les investissements sont prévus pour 12,081 M€.

Le coût du service est exprimé en euros par habitant. Pour ce qui concerne la Côte d’or, ce coût ressort à 52,02 euros par habitant en 2012 .

Haut de page