Les équipes spécialisées

Les sapeurs-pompiers sont fréquemment confrontés à des interventions excessivement périlleuses du fait de leur localisation ou de dangers particuliers.

Ces risques présentés dans le cadre du SDACR font également l’objet d’un objectif de couverture par des moyens spécialisés.

Pour faire face à ces risques ; les sapeurs-pompiers du corps départemental de la Côte d’Or se sont dotés de six équipes spécialisées :

- CMIC : Cellule Mobile d’Intervention face aux risques Chimiques
- CMIR : Cellule de Mobile d’Intervention face aux risques Radiologiques
- CYNO : Equipe CYNOtechnique des maitres-chiens
- GRIMP : Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux
- PLG : Equipe des PLonGeurs
- SD : Equipe de Sauvetage et Déblaiement

  • La CMIC : Risques Chimiques

Cette équipe est la plus importante en nombre d’intervention réalisée avec 130 missions réalisées en 2013 par les deux véhicules qui appartiennent à cette équipe : le VIRT : Véhicule d’Intervention Risques Technologiques basé au CSP Dijon Transvaal et la CEAP : CEllule Anti-Pollution qui est basée au CI Est depuis janvier 2014. Le nombre de sapeurs-pompiers formés est d’une centaine de femme et d’homme qui luttent à contre les risques chimiques présents dans le cadre du transport de matières dangereuses, des risques industriels ou domestiques. Ils disposent pour cela notamment de moyens de détection des produits explosifs, toxiques ou corrosifs ; d’équipements de protection individuelle et collective, de produits pour neutraliser les différents risques.

  • La CMIR : Risques Radiologiques

Le département de la Côte d’Or dispose sur son territoire de nombreux établissement utilisant des matières radioactives dans le cadre de la médecine, de la recherche, de l’industrie ou de l’armement nucléaire. A ces risques viennent s’ajouter les risques liés au transport par voie routière ou ferrée ainsi que d’anciennes sources radioactives à usage médicale. Le nombre de sollicitation reste extrêmement faible, de l’ordre de quelques interventions au maximum par an dans ce domaine très spécialisé.

 

  • L’équipe cynotechnique :

Les sapeurs-pompiers sont confrontés lors de leurs interventions à des personnes en détresse qu’il est difficile de localiser. Les moyens humains et techniques ayant toujours des limites ; les chiens de recherche sont alors utilisés afin de pouvoir déterminer au plus vite la présence d’une personne en détresse, ensevelie ou blessée. Cette spécialité très exigeante pour le maitre-chien comme pour son animal, nécessite de longues heures de formation et de maintien en condition opérationnelle. Quatre équipages complets sont actuellement opérationnels au sein du SDIS 21 et réalisent moins d’une dizaine d’intervention suite à des effondrements de bâtiment ou des disparitions de personnes avec suspicion de détresse.

  • L’équipe GRIMP

Le Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux est composée de 27 sapeurs-pompiers intervenants sur toutes les interventions en hauteur pour lesquels les moyens conventionnels à disposition des centres de secours sont insuffisants. Il peut s’agir de personne en détresse sur une structure de type château d’eau, grue, éolienne ou sur un bâtiment. Les moyens d’évacuation dont disposent cette équipe permet l’évacuation des blessés quels qu’ils soient en toute sécurité. Le nombre d’intervention annuel est en constante évolution avec 78 interventions en 2013, notamment du fait du développement des loisirs de plein air  VTT, randonnée… Les sapeurs-pompiers du GRIMP disposent également de la qualification Intervenant en Site Souterrain (ISS) qui leur permet d’intervenir pour porter secours à des spéléologues qui resteraient bloqués dans une cavité comme cela est arrivé en 2013.

  • L’équipe Plongée

La Côte d’Or est un département qui comporte de nombreux plan d’eau et de nombreuses rivières. Les risques d’accident en milieu aquatique compte-tenu des activités nautiques qui s’y déroulent sont donc nombreux. Les 24 sapeurs-pompiers plongeurs réalisent une soixantaine d’intervention par an. Une grande majorité de ces interventions concernent des personnes en détresse suite à un accident de loisir ou de circulation notamment. L’année 2013 a été l’occasion pour cette équipe de réaliser le sauvetage de personnes perchées sur le toit de leur maison cernée par les eaux lors des inondations du mois de mai. Cette équipe est d’une aide précieuse lors des interventions en milieu aquatique comme les pollutions ou les feux de bateau par exemple.

  • L’équipe Sauvetage Déblaiement :

Le SDIS de la Côte d’Or est confronté à des bâtiments effondrés ou menaçant de s’effondrer suite à une fragilisation de la structure par l’incendie, la vétusté ou encore suite à une explosion. Les moyens nécessaires lors de ces interventions sont des moyens particulièrement adaptés à ces conditions : moyens de localisation de victime, moyens de dégagement de victimes prises sous les gravas, matériels de sécurisation de bâtiments. Tous ces moyens sont servis par l’équipe spécialisée Sauvetage-Déblaiement qui comporte 50 sapeurs-pompiers principalement basés sur le secteur Beaunois. Une dizaine d’interventions sont réalisées chaque année par cette équipe.

 

Les équipes spécialisées du SDIS 21 réalisent un peu moins de 300 interventions par an durant lesquelles elles portent secours dans des conditions où elles sont bien souvent seules à pouvoir intervenir. Elles ont également une action déterminante de soutien aux équipages conventionnels lors d’interventions particulièrement techniques et permettent ainsi la réalisation de la mission dans de bonnes conditions de sécurité et dans le meilleur intérêt des victimes. L’engagement opérationnel d’équipes spécialisées améliore donc significativement  la qualité du secours apporté par les sapeurs-pompiers du SDIS 21. Les heures de formation,  de contrôle d’aptitude opérationnel ou le coût des équipements spécialisés sont donc profitables à tous lors des missions opérationnelles auxquelles ces équipes sont associées.

Haut de page