Devenir Sapeur-pompier volontaire

Une activité accessible à tous.

5 bonnes raisons pour devenir sapeur-pompier volontaire :

  1. Vous souhaitez vous rendre utile et participer à la vie locale.
  2. Vous résidez à 7 minutes au plus d'un centre d'incendie et de secours.
  3. Vous avez plus de 16 ans.
  4. Vous êtes en bonne condition physique.
  5. Vous disposez d'une certaine disponibilité pour vous former et participer aux missions opérationnelles (une disponibilité en journée est notamment recherchée).

Si vous pensez correspondre à ce profil, contactez le chef du centre d'incendie et de secours le plus proche de votre domicile (carte des CIS)

 

                Ils nous ont rejoints et en témoignent

                                                         en cliquant sur le lien

 

condition d'engagement et de recrutement

Etre âgé de 16 ans au moins (si le candidat est mineur, il doit être pourvu du consentement écrit de son représentant légal)

Les candidats aux fonctions d'officier de sapeur-pompier volontaire doivent être âgés de 21 ans au moins.

Jouir de ses droits civiques et, pour les étrangers, des droits équivalents reconnus dans l'Etat dont ils sont ressortissants.

Ne pas voir fait l'objet d'une condamnation incompatible avec les fonctions de sapeur-pompier volontaire mentionnée au bulletin n°2 du casier judiciaire et,

pour les étrangers, d'une condamnation de même nature dans l'Etat dont ils sont ressortissants.

S'engager à exercer son activité de sapeur-pompier volontaire avec obéissance, discrétion et responsabilité, et dans le respect de la charte nationale du sapeur-pompier volontaire.

Se trouver en situation régulière au regard des dispositions du code du service national et, pour les étrangers, au regard des obligations du service national de l'Etat dont ils sont ressortissants.

Préalablement à tout engagement, vous aurez un entretien avec le chef de centre qui déterminera vos aptitudes à devenir sapeur-pompier volontaire.

Vous renseignerez avec lui un dossier de recrutement

 

Vous devrez ensuite satisfaire à des conditions d'aptitude médicale et vous soumettre pour cela à une visite médicale comportant un entretien avec un médecin de sapeur-pompier volontaire, un bilan biologique (prise de sang et test urinaire) et une radio des poumons.

 

Il existe certaines contre-indications médicales à la fonction de sapeur-pompier volontaire :

  • Une vision sans correction très déficiente.
  • Des antécédents de crise d'épilepsie, de traumatisme crânien grave.
  • Des antécédents d'asthme ou de maladie pulmonaire grave.
  • Des antécédents cardiaques graves.
Haut de page